En Emilie Romagne : loin des villes


Si vous avez suivi notre roadtrip, vous savez surement qu’après notre découverte de la Toscane, nous nous sommes dirigés vers la Emilie-Romagne.
Encore une fois, nous n’avons rien fait de ce que l’on avait prévu. Sur la route menant de la Toscane à la Romagne, nous sommes émerveillés par la beauté de la nature qui s’offre à nous. Nous traversons des paysages sauvages où même la route parait être d’un autre temps.

Puis nous arrivons vers Imola et décidons d’aller nous stationner à Castel San Pietro Terme. Une fois arrivés, nous y faisons les services puis en parlant avec Anthony, nous réalisons que l’endroit ne nous inspire pas vraiment pour y rester quelques jours. C’est décidé, nous reprenons la route. Nous trouvons un autre point park4night gratuit, pas très loin, à Imola. Encore une fois le lieu ne nous convient pas. Au fur et à mesure, on devient de plus en plus difficile. Toujours sur l’application, nous trouvons un autre lieu mais un petit peu plus loin enfoncé dans la campagne de l’Emilie Romagne. On se lance vers le village de Riolo Terme. la route est sinueuse, entre montées et descentes. Tout ce que nous aimons. Nous arrivons dans cette jolie petite ville et tout de suite l’environnement nous plaît. Certes l’emplacement se trouve sur un parking mais nous nous y sentons bien. Nous stationnons à côté de la rivière, une table en bois nous attends pour prendre nos repas dehors, les habitants sont souriants, nous sommes bien. Le lendemain, après une bonne nuit, nous nous reposons, profitons de faire des activtés avec les garçons et du soleil. C’est en fin d’après-midi que nous partons à la découverte du centre-ville historique, entre château et parc, à travers les ruelles piétonnes.

A la fin de notre tour de ville, nous passons devans une pizzeria (adresse que nous recommandons), le repas du soir se sera avec les pizzas commandées à emporter.

Nous passons une dernière nuit à Riolo Terme, puis nous partons en direction du village fortifié de Brisighella. Encore une fois, et pour notre plus grand bonheur, nous avons face à nous un paysage plein de promesse, un paysage, comme on les aime. Sur la route, nous nous arrêtons sur un point de vue pour prendre des photos. Nous profitons d’une vue à 360 °C sur les alentours. Nous découvrons au loin, le chateau et la tour de l’horloge de Brisighella mais à ce moment là nous ne le savons pas encore. Nous profitons de cet endroit pour prendre le temps de déjeuner avec vue.

Le repas fini, nous repartons, nous sommes seulement à 3 minutes du village.

Lorsque nous y arrivons nous découvrons un lieu animé. Une fois garés, nous partons à l’ascension de la ville. Nous déhambulons dans les ruelles colorées jusqu’au chemin menant à la tour de l’horloge. Arrivés en haut, nous avons une vue imprenable sur le village et le château.

Après avoir fait le tour, nous prenons le chemin allant vers le château, en traversant les vignes. Devant le chateau, nous découvrant que l’entrée est payante pour les adultes, 3 € par adulte billet couplé avec le musée du village et gratuit pour les enfants. Nous prenons les billets et nous pénétrons dans l’enceinte du château. Nous y découvrons une exposition sur des vestiges néolitique. Puis nous empruntons le chemin de ronde pour profiter d’une vue incroyable sur la tour de l’horloge.

Visite terminée, nous repartons en direction du centre du village, pour aller manger une bonne glace. Sur notre chemin, nous en profitions pour découvir l’église et je repère également une petite boutique de spécialités locales. Nous arrivons devant un cafe-gelateria, dans un environnement comme on les apprécie, avec une terrasse sous les arbres entourées de verdure, comme un petit air de vacances. Nous aurions pu rester à cet endroit des heures… et pourtant il faut bien repartir au van pour trouver un endroit pour passer la nuit.

Avant de quitter Brisighella nous repassons devant la fameuse petite boutique citée au-dessus et achetons raviolis frais, saucisson, vin, fromage, focaccia et biscuits. La vendeuse, par gentillesse, nous offre même quelques douceurs supplémentaires heureuse de nous faire découvrir d’autres spécialités locales. Nous trouvons un spot pour passer la soirée et la nuit, à quelques minutes de Brisighella. Nous dégustons les spécialités achetées, les meilleures pâtes fraiches que l’on ait mangé.

Le lendemain, nous retournons à Brisighella, pour visiter le musée et refaire un petit tour de la ville. Lorsque nous quittons la ville, nous décidons de quitter la région d’émilie-Romagne pour aller en direction de la Lombardie.
Nous avons beaucoup aimé ce coin de la Emile-Romagne. Il est vrai, nous aurions pu, comme on l’avait prévu au départ, faire Parme, Modène et Bologne, mais encore une fois nous avons écouté notre intution du moment. De plus, nous préférons largement les paysages vallonées et la quiétude de cette partie de la région, que la vallée du Pô et l’effervescence de ses villes.

Catégories :Europe, Italie, road trip, voyageTags:, , , , , , , , , , , , ,

1 commentaire

  1. C’est ma région 😍😍😍
    Mes grands parents sont nés près de Mirandola à côté de Modena. Oui les petits villages et paysages de cette région sont magnifiques, on n’a pas envie de les quitter !
    Vous avez eu raison !😊
    Bisous 😘😘

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :